Carnets de voyages » Voyage en Croatie (28/06-09/07/2003) »

Annotations au Guide du Routard Croatie 2003

Début juillet 2003, je suis parti en Croatie pour un voyage d’une douzaine de jours, en utilisant l’édition 2003 du Guide Routard sur la Croatie comme source principale d’informations (ref: ISBN 2-01-243758-3). Voici les quelques corrections et annotations que j’ai conservées lors de ce voyage.

Cuisine

(p.40-41)

Les bureks sont parfaits pour les pique-niques ou pour manger sur le pouce, et bien que gras, sont en général très savoureux.

Baignade

(p. 73)

Prenez vos masques et tuba… Sans faire de la plongée avec bouteilles, les plages de rochers recèlent de poissons multicolores, et vu la limpidité de l’eau, il y a moyen de vraiment se régaler

Transports

La voiture (p. 76)
On ne peut qu'insister sur le fait que:
  • les nationales se transforment en patinoire (voire en fleuve) lors des orages
  • la route de la côte ne permet pas d’aller très vite ! Compter sur une moyenne de 60km/h peut même être optimiste par moment…
Le bateau (p. 77)
Si vous avez une idée des bateaux que vous emprunterez, il est sans doute intéressant de jeter un coup d’oeil avant le départ sur l’heure des différents ferry ; ça facilite la tâche pour s'organiser sur place

Dubrovnik

Où manger? (p.377-379)
Sandwich Bar Delfin: une bonne adresse pour manger sur le pouce
Restaurant Domino : très bonne adresse de steak house (une viande d’une tendresse exceptionnelle)
Restaurant Proto : cuisine croate classique mais d’excellente qualité
Café Buza (p.381)
Vaut vraiment le coup d’oeil
La promenade des remparts (p. 381)
A ne rater sous aucun prétexte ! Préférer la fin de journée (vers 17h-18h) pour profiter de la meilleure lumière, éviter la grosse chaleur (et sans doute une bonne partie des touristes). L’audio-guide proposé est très complet
Les plages (p. 388)
Elles sont vraiment pas terribles, l’île de Lokrum propose beaucoup mieux et est plutôt facile d’accès (et où il n’y a pas tant de monde que ça)
L’île de Lokrum
A ne pas rater pour une journée plage : facile d’accès et vraiment agréable
L’île présente aussi un petit jardin botanique avec une impressionnante diversité d’eucalyptus
Pleins de coins pour se baigner, et possibilité d’être relativement seuls sans trop de difficulté ; le petit lac salé à l’intérieur est aussi un excellent point de baignade

L’île de Mljet

L’île vaut vraiment le détour : elle propose plein de balades, plein de coins de baignade excellents et très tranquilles… L’îlet du monastère est très fréquenté par les touristes, mais cela mis à part, l’île est suffisamment grande pour éviter les flots de touristes.

Comment y aller (p. 361)
Préférer le port de Polače comme port de débarquement, plus pratique pour accéder (à pied ou en navette) au parc
Les horaires de bateau ne sont pas ceux indiqués sur le guide… il est sans doute plus prudent de vérifier sur le site web de Jadrolinija
L’île et le monastère de SV. Marija (p. 365)
Le restaurant Melita est (étonnament vu le lieu) une très bonne adresse (la cuisine y est soignée, et les prix, mis en relation au lieu, tout à fait raisonnables)

Split

La galerie Meštrovič
A ne pas rater si vous appréciez un tant soit peu la sculpture ; une excellente occasion de découvrir les oeuvres de l’artiste… Ne pas rater le Castelet en contre-bas sur la route, il abrite une vie du Christ sculptée sur du bois tout simplement magnifique

Trogir

Hotel Kastil, Marina (p. 264)
L’hôtel est en fait exploité en "coopérative" par les gens du village, qui ont payé la restauration du dit château pour essayer d’attirer les touristes et les plaisanciers (une … marina a ouvert courant 2003)
le bâtiment est assez amusant, en revanche, notre chambre donnant côté terre nous posa quelques difficultés pour trouver un équilibre entre le bruit des cafés environnants, la lumière matinale (tous deux nous incitant à fermer volets et fenêtres), alors que la température de la chambre exigeait de ternir les fenêtres, voire les volets ouverts (autrement dit, pas de clim et isolation thermique de château médiéval ;)
vue de l’hôtel
Resto Tragos
Une bonne adresse, en effet

Korčula

Resto Planjak (p. 339)
oubliez-le, l’accueil est triste, le cadre sans intérêt, et la bouffe ne rattrape rien…
Resto Adio Mare (p. 339)
était fermé le midi (au moins le jour de notre passage)

Zadar

Pansion Albin (p. 220)
Le confort des chambres est effectivement au rendez-vous. A noter que la pension s'est étendue dans un deuxième bâtiment à cent mètres du bâtiment principal (deuxième bâtiment sans doute moins historique, mais très confortable et de bon goût). Cf. ci-dessous pour le resto
Restoran Albin (p. 221)
La cuisine était certes bonne (mais sans être très originale, ni vraiment "très sérieuse"), en revanche le service laissait vraiment à désirer le soir de notre passage… On n’a pas trouvé de vin au verre sur la carte

Zagreb

Hôtel Illica (p. 89)
l’adresse est incorrecte: lire 102 Illica au lieu de 12 Illica