Blog »

Stendhal mudéjar

Le 12 mai 2010

Visiter en une seule journée l'Alcazar et la maison de Pilate de Séville, c'est s'exposer de manière presqu’assurée au syndrome de Stendhal !

L'Alcazar, palais royal mêlant architectures chrétiennes et musulmanes - avec un net avantage à ces dernières - submerge ses visiteurs sous la richesse des details de chacune de ses pièces. L'ombre y joue avec la lumière, l'eau avec la pierre, le bois avec les azulejos. Les jardins, surprenants par leur surface au cœur du centre historique, continuent de grignoter l'équilibre mental des imprudents promeneurs qui se laisseraient envoûter par les parfums de fleurs d'orangers et de rosiers, prisonniers des arbres centenaires, humectés par l'eau des fontaines.

La maison de Pilate, aux dimensions presqu'intimes comparées à celle du palais royal, alterne patios et jardins, renaissance et mudéjar sous une averse de bougainvilliers et de rosiers grimpants.

Difficile de faire face au XXIème siècle après un tel plongeon !