Blog »

Le Flammenco de l’Arlésienne hermétique

Le 10 mai 2010

Détail de décoration murale dans un palais sévillan

Il y a quelque onze années, profitant d'une dizaine de jours de vacances, je partais faire un tour d'Espagne avec trois amis : Girone, Barcelone, Valence, Cordoue, Grenade, Tolède, Salamanque, et Burgos. Mais nous avions dû éviter Séville, prise dans la tourmente de sa Semaine Sainte.

Depuis, l’Andalousie avait figuré de nombreuses fois aux programmes de nos vacances, mais toujours pour finir par en être évincée, par des circonstances peu propices ou des exigences trop poussées.

Nous voici enfin dans la capitale du flammenco, dont le dédale du quartier historique n'est pas sans rappeler les médinas des capitales impériales marocaines, et qui sous un soleil éblouissant, regorge de trésors dont beaucoup nous restent à découvrir, mariages assumés de cultures millénaires.

J'attends, avec une impatience un peu risquée, mes retrouvailles à venir avec Grenade…