Blog »

Une leçon de vie

Le 16 février 2004

  • prendre une recette de cuisine sur un site respectable, pour un gateau d'anniversaire original
  • suivre les indications avec précision
  • découvrir qu'il faut 2 heures pour faire cuire des meringues, et un peu plus si votre four est capricieux
  • battre les oeufs en neige, ajouter le sirop à la température du boulé (sans avoir réussi à vérifier la dite température avec la soi-disante boule de sirop censé se former à cette température), et former de belles meringues sur une plaque recouverte de papier sulfuriser
  • se rendre à l'évidence qu'il était tout à fait futile d'utiliser 8 blancs d'oeufs pour les meringues, là où 1 ou 2 auraient largement suffit si l'on n'avait pas confondu la recette avec une autre lue précédemment
  • entamer la recette à proprement parler lorsque les meringues font mine de cuire
  • faire cuire le chocolat au bain marie, s'étonner de son épaisseur, et ajouter malgré tout les 10 feuilles de gélatine suggérées par la recette
  • se retrouver avec une boule de chocolat compacte, dont il paraît largement improbable de pouvoir la transformer à la force du poignet en une mousse censée garnir l'intérieur d'une charlotte
  • essayer malgré tout de mélanger le dit chocolat avec une crème fouettée préparée au préalable
  • se rendre à l'évidence que mélanger à la cuillère, au fouet manuel ou battre au fouet électrique n'altère en rien la compacité de la boule de chocolat gélatineuse
  • employer les grands moyens, verser "l'appareil" dans un robot à mixer, mixer
  • mixer
  • mixer
  • mixer à la puissance maximale
  • reprendre quelques espoirs d'un dessert présentable après 5 bonnes minutes de mixage
  • fignoler l'apparence encore un peu surprenante de la mixture au fouet électrique
  • ajouter les raisins secs, et 2 des 57 meringues préparées émiettées
  • verser dans le moule tapissé de biscuits rapidement trempés dans du rhum
  • prononcer la formule magique "alea jacta est"
  • réfrigérer, sortir et démouler au moment de servir
  • s'étonner que le départ désastreux de la dite réalisation puisse aboutir à une pâtisserie ayant une apparence et un goût tout à fait respectables
  • ne pas en tenir rigueur au site sus-nommé, et faire une note mentale d'aller faire la visite-dégustation proposée dans un village voisin
  • (congeler la charlotte qui pourra nourrir le prochain régiment de passage)
  • (préserver les 55 meringues non utilisées pour les jours de disette)