Blog »

Retour de Hong Kong

Le 10 mai 2001

Je suis rentré de Hong Kong samedi soir (après 20h d'avion !), y ayant passé dix jours pour une conférence internationale sur le Web.

Pour être honnête, tant mon voyage s'est déroulé dans d'excellentes conditions (hôtel de luxe, repas de qualité, etc.), tant je ne garderai pas de Hong Kong un souvenir inoubliable. La ville, étalée sur plusieurs îles et un morceau de continent autour d'une baie aurait pu être l'un de ces paradis tropicaux qui font rêver, compte tenu de son patrimoine naturel. Malheureusement, celui-ci est relégué au second plan par la forêt d'immeubles dont la ville est composée.

Vue depuis le Victoria Peak
Forêt d'immeubles

Certes, tous ces immeubles ne sont pas moches, et en particulier, le centre ville est assez fascinant, laissant le piéton perdu entre ces géants de verre, de métal et de béton. Mais la grande majorité de la ville pustule de vieux immeubles en béton à moitié délabrés. L'ensemble baigne dans le bruit, la pollution et la moiteur tropicale.

Photo de Kowloon
Chinatown chinois :)

L'autre déception du touriste occidental, c'est d'être en un sens si peu dépaysé : loin des promesses merveilleuses de l'Orient, Hong Kong renvoie plutôt un reflet peu flatteur de certaines villes occidentales, et la culture chinoise n'y est le plus souvent qu'apparence. Elle donne l'impression d'une immense chinatown à l'américaine, plutôt que d'une ville ancrée en Chine.

Il s'agit tout de même de modérer mon point de vue :

  • Tout d'abord, je n'ai pu vraiment visiter Hong Kong que pendant une journée, ce qui fait que je n'ai qu'un petit aperçu de la ville, et une ignorance complète de ses environs.
  • Photo du Hong Kong Park
    Le Hong Kong Park
    Ensuite, Hong Kong possède tout de même quelques trésors que sont les jardins dont elle est parsemée. En eux, l'art du jardin chinois apparaît, l'atmosphère devient soudain plus sereine et le contraste qu'ils apportent avec le reste de la ville n'est pas moins intéressant que les jardins eux-mêmes.
  • Enfin, si la culture chinoise y paraît un peu factice, la population, elle, est authentique. Une promenade sur les marchés de Kowloon permet de le constater très rapidement : quel occidental se réjourait de voir battre le coeur du poisson découpé qu'il va acheter pour se persuader de sa fraîcheur ? qui peut résister à l'odeur prenante du durian ? comment peut-on manger de la soupe avec des baguettes :) ?
Photo d'une place de HOng Kong

En résumé, je ne mettrai pas Hong Kong sur ma liste des lieux incontournables en Asie, mais je ne regrette pas d'avoir eu cette occasion de l'apercevoir, tout en gardant la frustration de ne pas avoir pu m'y mêler.

Voir aussi : les photos du voyage